19/09/2017


RASSEMBLEMENT A 17 H 00 A LA BOURSE DU TRAVAIL DE ROMILLY-SUR-SEINE

07/09/2017

Le PCF appelle à participer nombreux aux rassemblements du 12 septembre contre les ordonnances Macron.

A ROMILLY-SUR-SEINE : RASSEMBLEMENT DEVANT LA BOURSE DU TRAVAIL A 10 H 30
Co-voiturage organisé pour se rendre à la manifestation de Troyes :
rendez-vous vous à 13 h 00 sur  le parking de la bibliothèque intercommunale

CLIC SUR L'IMAGE POUR LIRE


04/09/2017

Eau - Assainissement : prix en baisse en 2018
Annulation par la justice des avenants aux contrats de 2014

Face à un maire qui n’a pas correctement assumé ses responsabilités de contrôle du délégataire de la gestion de l’eau (Véolia) dans le mandat précédent et à un prix de l’eau qui s’était envolé, nous avons agi. 

Devant ce qui nous apparaissait être des irrégularités, nous avons même décidé de saisir le Tribunal Administratif pour lui demander d’annuler les prolongations d’un an des contrats d’eau et d’assainissement (1993-2013) qui faisaient payer, à notre, avis des charges indues aux abonnés.

La pertinence et le bien fondé de nos remarques, notre ténacité se traduisent aujourd’hui par des résultats significatifs qui vont bénéficier à tous les abonnés. Les factures d’eau seront à la baisse à compter du 1er janvier 2018. Lors du vote du budget 2017 puis lors du conseil municipal du 6 mai 2017, au regard des excédents constatés sur les budgets eau/assainissement et de la récupération par la commune des fonds (550 000 €) du SIVU* des Moulinaires, nous avions demandé une baisse significative du prix de l’eau.

C’est ce qui a été voté lors du conseil municipal du 8 juillet. En 2018, le taux de la redevance communale d’eau potable sera diminué de 13,8% et celui de la redevance d’assainissement de 40%. Les taxes passeront respectivement de 0,72 € le m3 à 0,62 € pour l’eau et de 1,50 € à 0,90 € pour l’assainissement. Pour une famille consommant 80 m3 par an, l’économie sera donc de 56 €.

Enfin le Tribunal Administratif de Châlons-en-Champagne qui avait annulé, à notre demande, la délibération du conseil municipal du 26 avril 2013  prolongeant d’un an les contrats d’eau et d’assainissement au bénéfice de Véolia, a rejeté par un nouveau jugement du 13 mars 2017 la requête de la commune de Romilly qui persistait à demander la validation des contrats contestés. L’article 2 du jugement est sans ambiguïté « L'Avenant n°1 au contrat d'affermage du service public de distribution d'eau potable conclu entre la commune de Romilly-sur-Seine et la société Michel Ruas, est annulé». Il en va de même pour le contrat de l’assainissement. Nous serons vigilants pour que toutes les conséquences  soient tirées de ce jugement, c’est-à-dire pour que Véolia restitue à la commune et aux usagers toutes les sommes qui auraient été indument prélevées.

Pierre Mathieu, Hélène Turquin, Dany Bouteiller, Béatrice Bergeron, conseillers municipaux. 

* Syndicat intercommunal en charge du traitement des eaux usées pour Romilly et Pars-les-Romilly.

28/08/2017


27/08/2017

24/08/2017

LE PCF ET SES ELUS SOLIDAIRES AVEC OMAR ALNIZAMI : NON A L'EXPULSION !


D’origine jordanienne, installé à Romilly-sur-Seine depuis 2013, Omar Alnizami est aujourd’hui sous le coup d'une OQTF (obligation de quitter le territoire français). 

Bien connu pour sa gentillesse et sa disponibilité, il est aujourd’hui épaulé dans l’épreuve qu’il vit par notre camarade Joël De Paepe, très actif dans le milieu culturel et associatif local.

Un appel cours depuis le 07 juillet et la Cour d'appel de Nancy a 45 jours pour rendre son verdict. Or la gendarmerie lui demande d'apporter son passeport sous peine d'expulsion. Il a reçu le soutien du directeur de l'association Tremplin (intégration des jeunes), du Responsable des Restos du cœur où il est bénévole, et plus d'une centaine de témoignages de Romillons qui disent tout le bien qu'ils ou elles pensaient d'Omar. De nombreuses personnes sont prêtes à se mobiliser et attendent le retour de son avocate afin de juger des initiatives à prendre dans ce dossier.

Les élus et la section locale du Parti communiste français suivent avec attention l’évolution de ce dossier et mobiliseront, aux côtés de tous ceux qui lui apportent leur réconfort et leur solidarité, tous les moyens à leur disposition pour qu'Omar Alnizami ne soit pas expulsé.

02/08/2017

NON A LA BAISSE DES AIDES AU LOGEMENT !

Alors que le gouvernement Macron baisse l'impôt sur les grandes fortunes, il a décidé de réduire de cinq euros par mois toutes les aides au logement à partir du 1er octobre. 60 euros par an ponctionnés dans les poches de 6,5 millions de foyers modestes, dont 800 000 étudiants.

Dès avant la présentation, annoncée d'ici la fin de l'année, d’une « loi-logement », dont tout est à craindre, ce sont les locataires et allocataires modestes qui vont trinquer alors que les bailleurs privés et les spéculateurs sont épargnés. Dans le même temps, avec la « refonte de l’ISF », les plus riches auront en moyenne un gain d’impôt de 5 800 euros par foyer et par an.

Renonçant à baisser les loyers, alors que les expulsions sont en hausse (15 220 forcées en 2016), le gouvernement a décidé de raboter une nouvelle fois les aides au logement avec une baisse uniforme de 5 euros par allocataire, impactant les ménages les plus pauvres. En effet, 48,6 % des allocations logement sont versés aux 10 % les moins riches des ménages. Dire que la baisse des aides au logement fera baisser les loyers est un mensonge vérifié en Grande-Bretagne puisque le gouvernement anglais l'a réalisée et il n'y eu quasiment aucune incidence sur le niveau des loyers.

13/07/2017

NOUVELLES TAXES SUR LA RESTAURATION SCOLAIRE ET LES ACCUEILS PÉRISCOLAIRES ET COLLECTIFS

La majorité municipale met en place une nouvelle taxe sur la restauration scolaire et les accueils des mineurs.

- Dans le premier cas, lorsqu'une famille laissera son enfant sans inscription préalable, elle devra s'acquitter d'une "pénalité" de 10 euros, soit près du double du prix d'un repas, hors frais de garderie.
De telles situations, selon l'adjointe à l'éducation, ne représentent pourtant que 20 repas par trimestre. S'il est nécessaire d'être rigoureux dans la gestion des services municipaux et des deniers publics, cette disposition est excessive pour les élus communistes qui ont voté contre. D'autant plus que dans le cas contraire, un enfant dont la famille préviendrait de l'absence le jour-même devra tout de même acquitter le prix d'un repas. Il en sera de même pour les accueils périscolaires et collectifs de mineurs, décision faisant fi des aléas de la vie que les familles des enfants peuvent subir.

BON A SAVOIR…
- Le conseil municipal a adopté une convention de financement des travaux du pôle d'échange multimodal de la gare, une autre relative au financement des travaux de la ligne ferroviaire Paris-Troyes.
- Monsieur Jean-François Besnard remplace monsieur Hanini au sein de la majorité municipale
- Adoption du budget supplémentaire de l'exercice 2017 sur les interventions économiques, le service eau et assainissement et le cinéma municipal.
- Des travaux ont été confiés au syndicat départemental d'énergie de l'Aube pour illuminer la façade de la gare d'ici la fin de l'année.
- Convention de co-maîtrise d'ouvrage pour l'aménagement des abords de l'ancien hôtel Le Palladium.
- Eclairage de deux courts de tennis extérieurs au stade Bardin-Gousserey.
- Attribution d'une subvention à la FNDIRP pour l'achat d'un drapeau tricolore, à l'association Romilly handball, au Romilly karaté-do (6 000 euros déduits au RS 10, nouvelle occasion pour le maire et son équipe de tenter d'étouffer le plus grand club sportif de Champagne-Ardenne…), au RS10 cyclisme.
- Convention entre le conservatoire et l'harmonie municipale.
- Aide financière pour l'installation d'un médecin libéral à Romilly.
- Convention d'objectifs de financement avec la MJC.
- Agrandissement du multi-accueil qui recevra des enfants en situation de handicap.

30/06/2017

NOUS N'IRONS PAS A VERSAILLES TENIR CONGRES !

Communiqué des parlementaires communistes :

Le Président de la République a décidé, dans une urgence savamment organisée, de convoquer le Parlement en Congrès ce lundi 3 juillet pour nous abreuver de son discours. Ce sera sans nous, députés communistes et sénateurs du groupe communiste républicain et citoyen.

Nous n’irons pas à Versailles adouber le monarque présidentiel. Nous n’irons pas à Versailles pour valider le court-circuit du travail de l’Assemblée, à la veille du discours de politique générale du Premier ministre et du vote de confiance au gouvernement - ou de défiance ? - qui doit s’ensuivre. Ce n’est pas respectueux de l’Assemblée nouvellement élue et un mauvais présage sur le rôle dévolu aux députés et au sénateurs dans cette législature qui s’ouvre. Il y a une volonté de soumettre le Parlement que nous n’acceptons pas. On le mesure déjà avec la volonté du recours aux ordonnances et le projet de loi d’habilitation en préparation.

Avec ce type de fonctionnement, ce n’est pas la République qui est en marche, mais le Parlement qui est mis au pas, au mépris du fonctionnement des institutions et de l’équilibre des pouvoirs.

- Le PCF appelle à un rassemblement : “Contre le coup de force du roi #Macron, le Tiers état manifestera à #Versailles lundi 3 juillet à 14h (devant la mairie).”


29/06/2017


28/06/2017